CAB: la BAD va décaisser 454 millions de Fcfa

Les relations entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Gabon sont décidément au beau fixe; après avoir investi plusieurs milliards de Fcfa au cours de ces derniers mois, l’institution va de nouveau octroyer une enveloppe de 454 millions de Fcfa au Gabon pour l’extension de la fibre optique.

GABON LIBREVILLE

La BAD va une nouvelle fois mobiliser des fonds pour financer un projet au Gabon. En effet, la semaine écoulée, l’institution financière et le gouvernement ont signé un accord de financement de 454 millions de francs CFA, portant sur l’exécution de la deuxième phase du projet Central African Backbone (CAB-Gabon).

Les fonds serviront entre autres à financer les études de faisabilité sur la fibre optique d’Afrique centrale, notamment les études préalables à son interconnexion avec le Cameroun et la Guinée équatoriale, et l’extension de la fibre optique sur 14 axes prioritaires de son territoire, soit une distance globale de 1 900 kilomètres à couvrir.

L’enveloppe permettra également de financer un centre national de données (Data Center), un centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CSIRT), dans un monde de plus en plus interconnecté, les menaces sont nombreuses, se prémunir contre ces attaques potentiels est donc primordial. Les travaux dureront huit mois au total, et s’inscrivent dans le cadre du plan de développement des infrastructures en Afrique.

Alex Bernard Bongo Ondimba, DG de l’Agence nationale des infrastructures numériques (ANINF) a souligné au sortir de la signature de l’accord, que «Ces interconnexions viennent en doublure à celles déjà réalisées dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 1 du projet CAB-4 avec le partenaire Banque mondiale».

Laissez votre commentaire