Bruno Ben Moubamba en guerre contre les pratiques rétrogrades au sein de la SNLS

© Direct Infos Gabon

Dans l’optique de mettre en lumière les blocages qui subsistent dans la réalisation des logements sociaux promis par Ali Bongo Ondimba, le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement, Bruno Ben Moubamba est une nouvelle fois monter au créneau pour dénoncer ce qui s’apparente selon lui à un sabotage de la politique souhaité par le président.



C’est par le truchement d’une publication sur son compte Facebook, que Bruno Ben Moubamba met en lumière les «freins opposés à « l’opération Mamba » dans le secteur de l’habitat». Ainsi, «Paul Mapessi Le DG suspendu selon la loi 08/91 et par le Conseil d’Administration de la SNLS, un escroc notoire est accusé de graves malversations (ventes, détournements et autres faits graves). Arrêté par la DGR, il est libéré sur Ordre par le Parquet» révèle t-il. Une situation qui suscite  la réprobation du Vice premier ministre, s’adressant semble t-il aux acteurs ayant favorisé cette libération inexplicable, il martèle  que «lorsque  l’on a quitté le Parquet on ne doit plus le manipuler pour faire libérer des parents, amis et connaissances».

Par ailleurs, évoquant l’audit commandé par le gouvernement , il s’insurge contre le blocage de cette procédure au «Ministère du Budget», soulignant d’un ton sarcastique que  «la SNI est fière d’avoir mis 4000 logements dans l’herbe. Personne ne veut faire appliquer les instructions du Président ? Et les criminels ne sont pas sanctionnés. C’est irrationnel». 


Bruno Ben Moubamba regrette que «malgré les bonnes intentions du Haut Conseil pour l’Investissement, les investisseurs de l’habitat sont ralentis pour le moment par la CDC dont le DG se comporte comme un « parrain » et par d’autres acteurs qui ont conduit le Premier Septennat vers certaines impasses dans le domaine de l’habitat». Relevant au passage que la construction des logements sociaux serait paralysée​ par «le système que Mr Magloire Ngambia a laissé à l’économie via la CDC et à l’habitat». Mais il déplore également que l’opinion est focalisée​ actuellement que sur le dialogue politique qui se déroule,«il y a pourtant des inondations pendant le Dialogue. Mais bon, on aime se réjouir du malheur des pauvres parce qu’on les méprise : les gens n’aiment pas la population» souligne t-il

Véritablement engagé à secouer ce nid de guêpes​ qui gangrène le secteur de l’habitat, il a déclaré qu’il «n’accepte plus d’être bloqué par les escrocs et des voyous en col blanc dans un pays où les gens honnêtes sont combattus au profit de la racaille». Ajoutant qu’il  «faudrait déjà faire adopter le décret sur la Brigade de l’Urbanisme mais qui déjà gêne la mafia du foncier».

Il poursuit en soulignant que  «vers Akanda, site de Mangoumba, (…) même un petit Maire Adjoint a décidé d’empêcher le Ministère de l’Habitat de produire des parcelles»

«Je vous invite à venir me tuer quand vous voulez. Nous ignorons la crainte car nous agissons sous l’effet de la Providence. Qu’ils aient donc le courage de tuer le VPM qui les empêche de continuer dans la destruction de l’Etat», conclut-il.

Laissez votre commentaire