Bruno Ben Moubamba demande à la diaspora «désespérée» de «cesser les dérives violentes»

© Facebook Bruno Ben Moubamba

Le mardi 6 juin 2017, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), Bruno Ben Moubamba a tenu un point de presse au cours duquel il a condamné avec la dernière énergie les actes de violences perpétrés contre Ali Bongo et les autorités gabonaises à New York, en marge de la Conférence des Nations unies sur les océans.

Bruno ben Moubamba a exhorté les gabonais de la diaspora d’arrêter les actes de violences contre les autorités gabonaises, car ces derniers mettent à mal le Gabon et son image. «Je dis à la diaspora gabonaise qu’il faut cesser les dérives violentes car elles ternissent l’image du Gabon», a-t-il précisé.

En outre, le vice-Premier ministre a condamné ces agissements. «Je comprends la colère mais je n’accepte pas l’affaiblissement des institutions », a-t-il poursuivi avant d’appeler l’ensemble de la diaspora européenne et américaine à la raison. Pour lui, cette diaspora «désespérée» devrait cultiver l’apaisement.

«Nous devons nous réconcilier, aller plus loin que le dialogue qui a eu lieu, pour inaugurer une union sacrée des patriotes de ce pays», a-t-il indiqué.

Pour rappel, devant prendre part à la Conférence de haut niveau des Nations-unies sur les océans, la délégation gabonaise avait reçu une véritable douche froide de la part de sa diaspora installée au Etats-unis. Des hués et des injures largement relayés sur les réseaux sociaux, qui ont même donné lieu à une plainte de la part des officiels Gabonais contre les manifestants.

Laissez votre avis