Bruno Ben Moubamba appelle à une «journée de jeûne national et de repentance»

Bruno Ben Moubamba lors de sa tournée dans le sud du Gabon © D.R

En grève de la faim pour dit-il «la fin de l’Etat PDG» mais aussi pour «la réconciliation nationale», «l’honneur», «l’Histoire», «la mémoire» et «l’identité» depuis le 1er novembre dernier, l’ancien Vice-premier Ministre, Bruno Ben Moubamba, a par le truchement d’un communiqué publié dans le quotidien L’Union, appelé les gabonais à observer une journée de jeûne pour le salut du pays.

Au 16ème jour de sa grève de la faim le président de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) semble déterminé à poursuivre son action qui selon lui est la voie royale pour la fin de l’hégémonie du Parti démocratique gabonais depuis 50 ans.  

«Je vais poursuivre mes privations au nom du Peuple jusqu’au Congrès du PDG de la mi-décembre 2017. Et grâce à Dieu, le PDG tombera : ni par puissance, ni par force mais par un effet de la Providence. J’anime une action immatérielle pour la fin du temps PDG. Et elle porte déjà ses fruits face au désordre des Congrès provinciaux»; peut-on lire sur l’une de ses publications sur sa page Facebook.

Ainsi dans le soucis de donner une dimension plus grande à son action, Bruno Ben Moubamba a invité les âmes bienveillantes du pays à «une journée de jeûne national et de repentance du vendredi 17 novembre à 6 heures au samedi 18 novembre 2017 à 6 heures»; indiquant que «seule la repentance de la Nation sauvera le Gabon».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire