Bruno Ben Moubamba annonce la libéralisation de la production de parcelles

Confronté à une crise du logement, mais aussi à une spéculation foncière qui ne permet pas une meilleur redistribution des terres, notamment aux populations à revenu modeste, le gouvernement par l’entremise du vice-premier ministre en charge de l’Urbanisme, de l’habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba, tente depuis peu de remettre un peu d’ordre dans ce secteur.  

C’est donc à la faveur d’une journée de sensibilisation sur la nouvelle politique foncière du pays articulée autour du nouvel ordre urbanistique, que le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour faire barrage aux appétits démesurés de certains fonctionnaires concernant l’accaparement des terres affectées aux populations démunies.

Ainsi, face à ce constat, Bruno Ben Moubamba a annoncé la démocratisation de l’obtention de titres fonciers ainsi que celle de la production des parcelles, qui devrait permettre permettant ainsi à un plus grand nombre de personnes d’accéder à la propriété foncière et immobilière.

«Parmi les décisions majeures, nous tenons à vous annoncer que nous allons libéraliser la production des parcelles autour des pôles économiques. Avec l’appui des différents promoteurs, nous voulons rendre palpable notre volonté d’offrir un titre foncier aux Gabonais à des prix raisonnables», a-t-il souligné.

Pour rappel, ce vaste projet s’inscrit dans la volonté du gouvernement de permettre au plus grand nombre d’accéder à la propriété avec l’aide et le concours des partenariats public-privé.

Laissez votre avis