Bourses d’études : une moyenne supérieure ou égale à 10/20 en classe de Terminale exigée

C’est en substance l’une des recommandations du rapport sur l’attribution des bourses d’études aux élèves et étudiants gabonais. Ce document élaboré par le conseil présidentiel pour l’enseignement supérieur a pour objectif de répondre efficacement aux manquements et autres dérives observées lors de l’attribution des bourses aux apprenants.



En effet, ce rapport sur l’attribution des bourses d’études a été élaboré en concertation avec les autorités de l’éducation nationale, les étudiants et les syndicats, il met en exergue les tares et les insuffisances du système. Ainsi, l’explosion des budgets consacrés à ce volet demeure l’un des aspects évoqués dans ce rapport, les experts posent également les problèmes liés aux difficultés de prise en charge des étudiants des établissements scolaires et d’enseignement privé, les pratiques de double inscription par de nombreux boursiers, le manque d’assiduité de ces derniers, sans conséquence sur le maintien des bourses.

Par ailleurs, le conseil présidentiel pour l’enseignement supérieur esquisse un certain nombre de propositions pour résoudre la question de manière définitive, notamment le retour à l’excellence scolaire et la mise en place de critères d’assiduité pour les futurs bénéficiaires. Le rapport précise que désormais, l’éligibilité à la bourse au Gabon sera sous-tendue par l’obtention d’une moyenne supérieure ou égale à 10/20 en classe de Terminale, à «l’exception des séries scientifiques et technologiques».

Laissez votre commentaire