Le bois du Gabon bientôt au cœur d’une exposition internationale

Pacome Moubelet Boubeya, ministre des Eaux et forêts © GMT

Dans l’optique d’offrir une plateforme promotionnelle du secteur du bois, le ministre des Eaux et forêts, Pacome Moubelet Boubeya a annoncé ce lundi 12 février 2018, lors d’une conférence de presse tenue à la Zone économique spéciale de Nkok l’organisation du Gabon Wood Show, en collaboration avec Gabon special economic zone (GSEZ) et Strategic Marketing exhibitions.

C’est face à la presse nationale et internationale que Pacome Moubelet Boubeya, ministre des Eaux et forêts, a annoncé en présence des responsables de GSEZ Nkok, Jasveer Singh et de l’administrateur général de la ZERP de Nkok, Gabriel Ntougou, la tenue prochaine du Gabon Wood Show.

Du 20 au 22 juin 2018, le Jardin botanique de Libreville, prêtera son cadre au Gabon Wood Show. Un événement qui permettra de rassembler en un seul lieu l’ensemble des acteurs du secteur bois, notamment les fabricants de machines, les producteurs de meubles, de contreplaqués ou de feuilles de placage du bois et les acheteurs. Une occasion pour le Gabon de valoriser la filière bois locale et de mettre en relation les différents acteurs du secteur opérant à différents niveaux de la chaîne de valeur.

Pour Pacome Moubelet Boubeya, «il s’agit de faire de la transformation du bois un élément essentiel pour le financement de l’économie gabonaise, pour la création de la richesse et donc la création des emplois.» Cet événement qui va être organisé à Libreville, selon lui, «rentre dans la dynamique impulsée par les plus hautes autorités du pays, à savoir le Chef de l’Etat Ali Bongo et le premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet qui ont pour ambition de faire en sorte que cette ressource pérenne puisse avoir la valeur qui est la sienne», a-t-il poursuivi.

Durant cette rencontre d’envergure, une première en Afrique de l’Ouest et centrale, c’est un espace de 5000 m² qui accueillera les 5 000 visiteurs attendu lors de cette première édition, soit 75 exposants et 30 pays qui seront représentés. Il constitue d’ailleurs un avantage majeur pour l’économie gabonaise car, il permettra non seulement de mettre en relation des opérateurs gabonais avec des acheteurs étrangers, mais aussi de faire connaître la richesse du pays en matière de quantité de bois exploitable qu’en matière de diversité des essences disponibles.  

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire