Sosthène Nguema Nguema tire à boulets rouges sur les partis satellites du PDG à Oyem

Sosthène Nguema Nguema candidat aux législatives au 1er arrondissement d’Oyem © D.R

A quelques jours du scrutin électoral du 6 octobre prochain, le candidat de la coalition Rassemblement héritage et modernité (RHM) et Union nationale (UN) aux élections jumelées, Sosthène Nguema Nguema et ses colistiers multiplient les rencontres avec les populations du 1er arrondissement d’Oyem. Lors de ces échanges il n’a pas manqué d’appeler le peuple à la vigilance concernant la multiplication de partis qui selon lui sont des alliés dissimulés du Parti démocratique Gabonais (PDG).



Le candidat investi par la coalition RHM/UN, Sosthène Nguema Nguema dont la campagne est lancée depuis une semaine a expliqué aux populations le caractère crucial de ces élections. En effet, conscient que les prochains élus auront pour mission d’aider au développement de leur localité et voulant impulser un changement dans la dynamique politique actuelle, le candidat aux élections couplées dénonce « les stratagèmes Pdégistes » mis en œuvre pour reconquérir la province septentrionale, qui est un « bastion de l’opposition».

« Faites-attention à ces petits partis qui viennent vous promettre de belles choses. Le PDG s’est mué en plusieurs petits partis, même les indépendants pour sucrer les voix que vous allez donner à la véritable opposition » a-t-il relevé lors des causeries qu’il a animées tour à tour à Boulougou, à la Cité-apache, et akok barrage.

Rappelant  aux populations de sa localité que l’avenir et le développement devaient être confiés à la jeunesse, il a souligné l’importance de faire participer à la vie politique des intellectuels, et des hommes de valeurs. « Nous avons besoin d’une assemblée nationale rajeunie par un dynamisme qui viendra impulser le changement dont les Gabonais ont besoin. Il faut mettre dans cette assemblée des hommes et des femmes valeureux, des intellectuels», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Sosthène Nguema Nguema a abordé la question de la « mauvaise gestion» du parti au pouvoir et a motivé les populations à prendre acte des manquements soulevés dans tout le pays et les a invitées à suivre le courant du changement de ce fait à voter pour les candidats de sa coalition, notamment la liste dont il est à la tête. « Je serai votre chargé de mission, je vous rendrai compte car il n’est pas normal de subir chaque fois les décisions qui ne nous arrangent pas. Oui, moi député, je crois qu’ensemble nous pouvons changer et nous devons changer la donne. » , a-t-il déclaré.

Laissez votre commentaire