Hackathon e-santé: un projet de numérisation de la fiche de soin Cnamgs primé

L’équipe DukObieri vainqueur du Hackathon e-santé © GMT

C’est au terme d’un processus qui a duré près de 48 heures que les vainqueurs de ce concours qui avait pour objectif d’élire le meilleur projet en matière d’e-santé au Gabon ont été dévoilés. Ce projet qui revêt une importance capitale pour l’amélioration du système de santé a été rendu possible grâce à l’implication du ministère de l’Economie numérique en collaboration avec le cabinet e-Voving consulting et le projet e-Gabon.



Lors de son discours circonstanciel, le coordinateur du projet e-gabon Judes Missengue a tenu à rappeler le concept et le déroulé de cet événement qui avait pour but de trouver une solution à la problématique de santé actuelle. Lors du déroulement du concours trois grands axes devaient être exploités notamment la santé connectée, la santé éducation et la santé Fintech.

Les trois équipes primées se sont donc attelées à cette initiative. Ainsi, au terme de la compétition, 3 projets ont été primés en l’occurrence un projet de numérisation de la fiche de soin de la Cnamgs conçu par un groupe exclusivement féminin « DukObieri ». Ensuite Il y avait le projet de numérisation du carnet de santé « Ushannlabs », pour que les dossiers de santé soient accessibles à tout moment et enfin, le projet d’identification du malade du groupe a « H14 ».

Le ministre de la Communication après avoir remis le prix du groupe victorieux a félicité les différents candidats en rappelant que cette « décennie est celle de la femme » car force est de constater qu’une nouvelle fois, les femmes se sont distinguées  positivement. Il a en outre félicité l’initiative du projet e-gabon qui cadre avec le développement de l’économie Gabonaise.

« Le gouvernement met un engagement particulier dans la résolution de nos problématiques au quotidien, le numérique aujourd’hui est devenu un véritable levier de croissance qui doit permettre à nous tous de participer à la création d’emplois donc de richesse », a revelé Guy Bertrand Mapangou.

Laissez votre commentaire