Blaise Wada condamné à 20 ans de prison ferme !

© L'Union/GMT

Au terme d’un procès qui aura duré près de 8 semaines, la Cour criminelle spéciale a finalement rendu son verdict dans l’affaire Ministère public-Etat gabonais contre l’ancien coordonnateur de l’Unité de coordination de l’étude et des travaux (UCET), Blaise Wada. Ce dernier a été condamné à 20 ans de réclusion par la justice pour détournement de fonds publics, a-t-on appris de son avocat, Me Jean Claude Moumbembé, qui a également annoncé un pourvoi en cassation.

Poursuivi pour détournement de fonds publics dans le cadre des travaux de quatre bassins versants de la capitale, Blaise Wada a été fixé sur son sort, ce jeudi 26 avril 2018 au soir, au terme des plaidoiries de ses avocats, qui ont évoqué son innocence et du réquisitoire du parquet général, qui souhaitait une condamnation à perpétuité, la Cour l’a reconnu coupable et ne l’a condamné qu’à 20 ans de prison ferme.

Outre cette lourde condamnation, la justice a également annoncé, selon Me Moumbembe, la saisie de ses biens, le rapatriement des fonds à l’étranger et le remboursement plus de 2 milliards de Fcfa au trésor public.

Cette condamnation ne constitue pas une surprise au vu des éléments relevés contre l’ancien coordonnateur de l’Unité de coordination de l’étude et des travaux. En effet, lors de la 7ème audience, Blaise Wada avouait dans une correspondance, au président de la République, Ali Bongo Ondimba, avoir profité de ses fonctions pour toucher des rétrocommissions, et se disait prêt à vendre ses biens pour éviter d’aller en prison.

Des confessions qui ont sans doute montré sa culpabilité et qui auraient probablement joué dans la décision prise par la Cour criminelle spéciale. Mais, cette affaire est loin d’avoir trouvé son épilogue. Un pourvoi en cassation sera formé dans les délais requis annoncent déjà ces conseils.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire