Bitam : il poignarde son condisciple pour 100 Fcfa

Hôtel de ville de Bitam © GMT

Le lundi 05 février dernier, Bitam, chef-lieu du département du Ntem, a été le théâtre d’une agression à l’arme blanche. Mael Assoumou Mvono, élève en classe de 5em a poignardé son condisciple au cours d’une partie de poker pour la modique somme de 100 Fcfa.



C’est au cours d’une partie de poker que Paul Eyele Ndo, élève en classe de 4e au lycée Simon Oyono Aba’a s’est fait poignardé par son camarade Mael Assoumou Mvono. Hors du domaine de compétence du lycée, la dispute aurait, d’après l’Union, éclatée suite à une mise de 100 FCFA.  N’ayant pas toléré la résistance, Mael Assoumou qui dissimulait un couteau dans son sac n’hésitera pas à planter sa lame dans le corps de  Paul Eyele, le blessant ainsi grièvement.

Sorti du Centre médical de Bitam après avoir subi une opération chirurgicale, Paul Eyele Ndo s’en sortira néanmoins avec 7 points de sutures. Son agresseur, quant à lui, sera appréhendé par les officiers de la police judiciaire (OPJ) et placé en garde à vue à la gendarmerie de la ville des Trois-Frontières. Il devra répondre de son acte,  devant le procureur de la République près du tribunal de première instance d’Oyem. Outre la procédure judiciaire, l’établissement des deux élèves, entend statuer sur le cas Mael Assoumou en fin de semaine prochaine, au cours d’un conseil spécial de discipline.

Voilà un acte de violence de plus qui relance la problématique de la violence en milieu scolaire devenue depuis quelques années des faits sociaux. Elles se sont répandues comme une trainée de poudre à travers les différents établissements que compte le pays comme si les auteurs les planifiaient dans une même salle. Hors mis les nombreux cas de même acabi cités dans la capitale gabonaise, on se souvient qu’en décembre 2017, à Oyem, un élève blessait mortellement son camarade pour 50 FCFA.

Laissez votre commentaire