Bitam: la gendarmerie en croisade contre les dealers de cobolos

Ronny Ebang Essono et Jos Eva Eyama © L'Union

Dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants, une opération d’envergure est actuellement menée par la brigade de gendarmerie du district de Meyo-Kyè, situé à environ 20 km de la ville de Bitam. A cet effet, les gendarmes ont récemment mis la main sur Ronny Ebang Essono et Jos Eva Eyama, arrêtés en possession de cobolos, rapporte le quotidien L’Union dans sa parution de ce mardi 4 décembre.

Les deux présumés trafiquants de drogue, tous de nationalité gabonaise , ont été arrêtés le 25 novembre dernier. Aux environs de 15 heures, Ronny Ebang Essono et Jos Eva Eyama circulent à bord d’une moto à hauteur du village Nkondjene, et choisissent d’emprunter à vive allure une piste menant vers Bitam, fuyant ainsi le poste de contrôle mis en place par les gendarmes. Ces derniers se mettent alors à la poursuite des deux jeunes qui seront stoppés au village Ebang 1.

« C’est pour se soustraire au contrôle de gendarmerie que nous avons emprunté la voie détournée menant au débarcadère de la rivière Kyè», a avoué l’un des présumés dealers. Un geste qui s’explique par la découverte que feront les gendarmes après avoir fouillé les parois de la moto. On y trouvera en effet une vingtaine de plaquettes de comprimés de Tramadol, plus communément appelés « cobolos ».

D’après les enquêteurs, les deux jeunes se seraient ravitaillés en substance illicite à Kye-Ossi, commune camerounaise frontalière du Gabon. Ronny Ebang Essono et Jos Eva Eyama ont été placés en garde à vue puis écroués à la prison centrale d’Oyem le 27 novembre dernier. Ils sont poursuivis pour importation de stupéfiants, délit réprimé par l’article 208 du Code pénal gabonais.

Laissez votre commentaire