Bilie-By-Nze: «notre pays est en danger et tous ses enfants ont le devoir de défendre la patrie»

Alain Claude Bilie-By-Nze © D.R

Après l’imbroglio autour de la nomination de Pierre Aubame Eyang en tant que sélectionneur, et les déclarations de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), le ministre en charge des sports Alain Claude Bilie-By-Nze a tenté de défendre sa position. Ainsi, il a mis en avant l’aspect patriotique et souligné que chaque citoyen a le « devoir de défendre la patrie ».

Après les récentes déclarations de Pierre Emerick Aubameyang au sujet de « son Papa » qui n’aurait pas « donné son accord » pour entraîner les Panthères du Gabon, la Fegafoot avait réagi dans la foulée en indiquant que c’était Alain Claude Bilie By Nze qui avait « instruit la Fegafoot de rendre officielle la composition du staff technique ».

En effet, après cet imbroglio qui a mis en évidence « l’amateurisme » des dirigeants du football gabonais, le ministre des Sports a tenté d’expliquer la situation à nos confrères de l’Agence française de presse (AFP). Il a donc indiqué « quand notre pays est en danger et tous ses enfants ont le devoir de défendre la patrie. Au stade où en est l’équipe nationale de football, être appelé comme joueur ou comme sélectionneur aurait dû s’apparenter à un appel sous le drapeau, afin de sauver la patrie en danger ».


S’il pourrait avoir raison dans le fond notamment concernant l’aspect « patriotique », il n’en demeure pas moins qu’un minimum de sérieux et de professionnalisme est toujours de mise. Ceci n’expliquant pas cela, le ministre en tant qu’autorité de tutelle, aurait dû faire preuve de plus de respect envers les parties concernées. A bon entendeur.

Laissez votre commentaire