Bilie-By-Nze : «Le gouvernement sait exactement qui finance le mouvement de la Conasysed»

C’est devant la presse nationale et internationale que le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze a fait cette déclaration lors de  sa traditionnelle conférence de presse, tenue ce vendredi 17 mars 2017,  à la Maison de la Radio Télévision gabonaise George Rawiri.

La crise qui sévit dans le secteur de l’éducation nationale, perdure depuis des années, c’est un fait. La presse a donc été surprise ce vendredi d’apprendre que pour le porte-parole du gouvernement, le mouvement de grève institué par les leaders syndicaux est financé par une main noire. «L’État ne laissera pas l’éducation prise en otage» a t-il affirmé.

Malgré les menaces, les intimidations, les suspensions de soldes et les radiations, le mouvement lancé par la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation  (Conasysed) ne faiblit pas. Une collecte a d’ailleurs été   lancée pour venir en aide aux «807+19» enseignants, suspendus de soldes et radiés. A ce propos, le porte parole a répondu «le président de la Conasysed doit vous dire que ces cotisations représentent l’arbre qui cache la forêt et le gouvernement sait exactement qui finance leur mouvement».

Revenant sur le spectre de l’année blanche qui plane sur cette année académique, Bilie-By-Nze affirme que : «si certains pensent que le spectre de l’année blanche fera reculer l’Etat, ils se trompent. Si y a une année blanche, ils le paieront!» a-t-il martelé  précisant par la même occasion qu’il «y va de l’avenir des enfants».

Nombreux sont ceux qui aimeraient savoir qui est cette personne avec autant de ressources qui finance un mouvement qui perdure depuis près de six mois.

Laissez votre avis