Bilie-By-Nze déroule la feuille de route du ministère

C’est devant un parterre de journalistes et de responsables du ministère dont la ministre déléguée qu’ Alain-Claude Bilie-Bi-Nze a décliné la feuille de route du ministère de l’économie numérique, de la Communication, des arts et de la culture dont il a la charge.

Dès l’ouverture,Alain-Claude Bilie-By-Nze a rappelé que cet exercice commencé par le Premier-ministre lui même sera effectué par tous les autres ministres. Ainsi, après avoir rappelé que les priorités du gouvernement consistent  «à la mise en œuvre des Actes du Dialogue», le ministre d’État a présenté son plan d’action basé sur les trois principaux secteurs d’activités dont il a la tutelle.

Pour ce qui est de l’économie numérique,Alain-Claude Bilie-By-Nze rêve plus grand et à a affirmé qu’il faudra «faire en sorte que d’ici à 2023-2025, la part du numérique dans l’économie nationale soit multipliée par 2» et cela passe par la prise en compte de trois textes de loi transmis au Parlement. «Le premier porte sur la réglementation des communications électroniques en République gabonaise et le second sur les transactions financières électroniques pour mieux encadrer le commerce en ligne, la question des transferts d’argent mais également la protection du client sur des éventuelles malfaçons ou contrefaçon a t-il précisé». À l’heure où le numérique gagne de plus en plus du terrain, un texte portant sur la cybersécurité sera aussi transmis au Parlement.

S’agissant de la problématique communication, le ministre a évoqué la redevance audiovisuelle prise «pour booster la communication dans le public» ; la création de deux autres chaînes thématiques notamment Gabon Culture et Radio Gabon Musique et la très attendue école de journalisme qui ouvrira ses portes l’année académique 2018-2019.

Concernant la culture et les arts, Alain-Claude Bilie-By-Nze et son équipe ont opté pour la mise en place des clubs Bantus avec l’aval du Ministère de l’Éducation nationale, leur désir  «faire de Libreville la capitale culturelle et touristique».  

Laissez votre avis