Bilie-By-Nze annonce l’ouverture d’une enquête sur les fortunes des opposants

La nouvelle est tombée ce mardi 13 décembre à l’auditorium de la maison Georges Rawiri. Le ministre de l’Économie numérique, de la Communication, de la Culture et des arts, porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie-By-Nze a fait cette annonce fracassante devant les hommes de médias.

C’est après avoir identifié une forme de complot entre la diaspora et les membres de l’opposition qui selon lui « financeraient ces manifestations de Paris »le ministre a expliqué les raisons qui poussent « le sous-main à financer les manifestations ».

Il a affirmé «(…) l’échec fait mal, ça fait très mal d’avoir dépensé et ne pas être élu puisqu’on ne peut plus se refaire une trésorerie après ça» plus loin, Bilie-By-Nze a ajouté “surtout que les enquêtes vont être ouvertes sur les fortunes des uns et des autres  (…), et également sur les différents cas de corruption qu’il y a eu dans certaines entreprises ».

On se croirait dans un film sans acteur évidemment vu qu’au Gabon la quasi totalité des personnalités politiques est engluée dans des affaires de malversations financières. Du sommet à la base, en passant par le tout puissant porte parole qui n’a pas encore fini de justifier le présumé détournement du milliard de Gabon Télévision.

De qui se moque t-on?

Laissez votre avis