Bifoun : La gendarmerie arrête deux trafiquants de pièces d’identité gabonaise

Deux sujets ouest-africains ont été appréhendés par «les agents de la brigade de gendarmerie de Bifoun, le chef-lieu du district de Bifoun-Abanga, ont procédé à l’arrestation de deux présumés faussaires, le lundi 23 janvier dernier» nous rapporte le quotidien l’Union sur son site internet.

Les deux individus de nationalité malienne sont Amadou Djarafou, 68 ans, et Traoré Zoumana, la vingtaine révolue. Selon le quotidien l’Union, « Il leur est précisément reproché d’avoir mis en place un réseau de délivrance de pièces d’identité gabonaise, établies sur la base d’informations tout aussi fausses».

Le lundi 23 janvier alors qu’ils opéraient un contrôle de routine, les officiers de police judiciaire (OPJ) en faction au poste de gendarmerie de Bifoun, ont interpellé un véhicule de transport en commun, à bord duquel se trouvait un certain C.M., footballeur malien âgé de 21 ans évoluant en deuxième division gabonaise relate l’Union.

Au moment du contrôle, ce dernier, «présente des documents gabonais, alors même que son accent indique qu’il serait originaire ouest-africaine». Un élément qui sans doute aiguise la curiosité des OPJ qui le soumette à un interrogatoire. Selon l’Union : «le jeune footballeur, qui revient de Mouila, finit par avouer : les faux documents d’état civil gabonais en sa possession ont été obtenus à travers un réseau établi à Libreville. Coût de la transaction : 350 000 francs.»

Aux termes de l’article 121 du Code pénal, « quiconque aura fabriqué (…) une fausse carte d’identité (…) sera puni d’un emprisonnement de un à cinq ans.». L’article 120 du même Code puni de la même peine, l’individu qui aura «sciemment fait usage de la pièce fausse». Les deux personnes appréhendées répondront de leurs actes devant le tribunal judiciaire de première instance de Lambaréné.

© crédit photos : union.sonapresse.com

Laissez votre avis