Bientôt le lancement des travaux de rénovation du Transgabonais

Faisant suite à la signature d’un accord de prêt d’un montant de 61 milliards de Fcfa qui a eu lieu le 15 décembre 2016 dernier, entre le ministre de l’Economie, Régis Immongault, le directeur de l’agence régionale de l’Agence française de développement (AFD), Yves Picard et l’ambassadeur de France au Gabon, Dominique Renaux, pour la rénovation de la ligne de chemin de fer du Transgabonais. Une réunion de travail s’est tenue le 11 janvier dernier entre le ministre des transports, Flavienne Mfoumou Ondo et une délégation de l’AFD, annonçant le début de travaux de rénovation du Transgabonais dont le premier tronçon fut mis en service en 1978.

Ce vaste projet d’un montant global de 217 milliards de Fcfa a pour finalité la rénovation de la ligne de chemin de fer reliant la capitale Libreville et l’intérieur du pays, des travaux qui auront comme avantage de désenclaver certaines régions du pays, mais aussi accroître le développement de l’exploitation minière.

Le ministre de l’Economie, Régis Immongault, soulignait d’ailleurs, lors de la signature de l’accord avec l’Agence française de développement que ces travaux permettront d’avoir « des flux plus importants entre Libreville et Franceville », ajoutant qu’ils prendront en compte les « difficultés au niveau routier avec le doublage des capacités au niveau des wagons du Transgabonais. Des capacités par rapport à l’état de la voie et cela devrait renforcer le dynamisme de l’économie gabonaise ».

Au cours de la séance de travail organisé avec le ministre des transports, Flavienne Mfoumou Ondo, Yves Picard, le directeur de l’AFD a indiqué que la convention de financement signé avec le ministre de l’économie « est destiné à financer la part qui revient à l’Etat dans le projet ».

Selon le Nouveau Gabon, les travaux prévus pour une durée de 8 ans, viseront également à rénover l’ensemble du tronçon ferroviaire, soit près de 640 Km de long, et améliorera la performance de la ligne en termes de capacité pour le transport de fret ; augmenter le nombre des trains qui vont emprunter la ligne par jour ; mais aussi le temps de parcours, au bénéfice des voyageurs.

Laissez votre avis