Biens mal acquis : Teodorin Obiang condamné par la justice française

Teodorin Obiang a été condamné à 3 ans de prison avec sursis.@ JEROME LEROY / AFP

L’affaire des biens mal acquis touchant le vice-président de Guinée-Equatoriale, Teodorin Obiang, vient de trouver son épilogue ce vendredi 27 octobre 2017 par la justice française l’a condamné à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende avec sursis.

En effet, le fils du président Teodoro Obiang Nguema Mbazogo était visé par une enquête pour s’être frauduleusement bâti un important patrimoine en France.

Teodorin Obiang, 48 ans, qui ne s’était pas présenté lors de son procès, a été reconnu coupable de blanchiment d’abus de biens sociaux, de détournement de fonds publics, d’abus de confiance et de corruption. Le tribunal a également ordonné la confiscation de l’ensemble des biens saisis, dont un somptueux hôtel particulier sis avenue Foch à Paris.

Il faut rappeler que ce jugement est le premier du genre dans l’affaire dite des biens mal acquis qui éclabousse plusieurs chefs d’Etat africain dont l’ancien président du Gabon, Omar Bongo Ondimba. Concernant ce dernier la justice française a clos récemment son enquête sur ses biens accumulés en France. Un patrimoine  immobilier et mobilier estimé à plus de 68 million d’euro qui a été gelé en attendant le procès.

Laissez votre avis