BGFI nouveau trésor public gabonais ?

© Jeune Afrique

La banque Gabonaise et Française Internationale (BGFI) se serait substituée au trésor public de l’Etat gabonais, apprend-t-on dans la Lettre du Continent n°753 de ce mercredi 17 mai.

Selon l’hebdomadaire français, «depuis plusieurs mois, la plupart des entreprise pétrolières installées à Port-Gentil, seconde ville du Gabon, versent leurs taxes et autres prélèvements directement sur un compte spécial de la BGFI», a-t-on pu lire.

Le confidentielle français orienté sur l’Afrique francophone précise par ailleurs, que la  banque est historiquement connue come étant une établissement financier «rattachée à la présidence de la République», et que les fonds qui y sont déposés devraient être versés à «la Direction générale des impôt (DGI)».

En outre, l’hebdomadaire justifie cette procédure contraire aux règles du droit budgétaire et des finances publiques par «la grève des agents de la DGI.», qui dure depuis plus de deux mois déjà.

Laissez votre avis