BEPC: le gouvernement paie les vacations 2017 sous la pression du boycott

Le trésor public gabonais © D.R

Dans le bras-de-fer qui les opposaient à leur tutelle, les enseignants ont eu gain de cause. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le 3 Mai 2018, le ministère de l’Education a annoncé le paiement des vacations de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) 2017. Ce règlement viendra, on l’espère, apaiser la colère des enseignants et par la même occasion permettre la reprise des épreuves sportives du BEPC 2017-2018, boycottés dès leur entame.

Les enseignants peuvent crier «victoire», deux jour après le lancement du boycott des épreuves sportives du BEPC, les pouvoirs publics ont été contraints d’accéder à leur requête. Les permettant ainsi de percevoir ce jeudi 3 Mai leurs vacations de l’année dernière.

Selon le service de communication du ministère de l’Éducation nationale, c’est plus de 10 958 enseignants qui sont passés à la caisse mercredi dernier. Les virements concernent 8 265 bénéficiaires et 127 paiements à la carte du trésor public. La même source a également précisé que «pour les bénéficiaires payés en numéraire, 2566 bons de caisses ont été distribués ou sont en cours de distribution depuis ce jeudi 03 mai 2018».

A titre de rappel, le 2 mai, dans les 13 centres d’examens que compte Libreville, à l’instar du lycée Paul Indjendjet Gondjout, les enseignants ont boycotté les épreuves pratiques d’Education physique et sportive (EPS), comptant pour le BEPC 2017-2018, forçant ainsi le gouvernement à payer intégralement le solde des arriérés des vacations de l’année dernière.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire