Benoît Mouity Nzamba dénonce des «stratagèmes pour éviter de déclarer la vacance de pouvoir»

Benoit Mouity Nzamba © D.R

Réagissant à la décision N°219/CC du 14 novembre 2018 relative à la requête du Premier ministre tendant à l’interprétation des dispositions des articles 13 et 16 de la Constitution, Benoît Mouity Nzamba, président du Parti gabonais du progrès (PGP) a dénoncé des « stratagèmes pour éviter de déclarer la vacance de pouvoir », rapportent nos confrères du quotidien L’Union.

Faisant le constat que « ce n’est pas la première fois que la Cour constitutionnelle s’arroge les droits qui sont ceux de l’Assemblée nationale et du Sénat », c’està-dire ceux qui sont prévus à l’article 116 de la Loi fondamentale qui confèrent au Parlement l’initiative de la révision constitutionnelle, Benoît Mouity Nzamba a dit être tenté de dire que la Cour constitutionnelle n’est qu’une  « Tour de pise ».

Pour le président du PGP, la constatation de la vacance de pouvoir est une issue que les tenants du pouvoir s’arrangent à retarder. « Ils ( les responsables d’institutions membres du parti au pouvoir, NDLR) sont en train de mettre en place tout un ensemble de stratagèmes pour éviter de déclarer ce qui bruit dans les coins de la République à savoir, la vacance de pouvoir », a-t-il dénoncé.

Par ailleurs, il a appelé les autorités à informer davantage les Gabonais pour dissiper dans l’opinion les rumeurs qui se distillent à propos de l’état de santé du président de la République. « Qu’on nous dise régulièrement l’état de santé du Chef de l’Etat. Cela peut rassurer les Gabonais », a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire