Benicien Bouschedy et Peter Stephen Assaghle animent des apéro-littéraires au Maroc

Benicien Bouschedy et Peter Stephen Assaghle accompagné de quelques participants à l'Apero littéraire © D.R

Dans l’optique de promouvoir la littérature gabonaise au delà des frontières nationales et conquérir un nouveau lectorat, les écrivains Benicien Bouschedy et Peter Stephen Assaghle ont entamé depuis une dizaine de jours un périple à travers le royaume chérifien. Organisé sous la forme d’Apéro littéraire, ces rencontres avec le public ont pour objectif  d’échanger autour de différentes oeuvres, les thématiques qui les constituent mais aussi les sujets d’actualité africaines et les préoccupations de leur génération.    

C’est depuis le 09 décembre dernier que  Peter Stephen Assaghle et Benicien Bouschedy parcourent le Maroc pour la promotion de leurs ouvrages. Cette tournée, qui les a conduits dans les villes d’Agadir, Casablanca, Fès, Mohammédia, Rabat et Marrakech a permis à ces jeunes auteurs gabonais de faire découvrir au public marocain leurs oeuvres respectives, mais aussi débattre des sujets qui touchent la jeunesse africaine.

Une initiative qui a rencontré un fort engouement et qui n’a pas manqué d’être saluée non seulement par la communauté gabonaise mais aussi par d’autres nationalités ayant pris part à ces activités. « Les thèmes abordés dans leurs livres que j’ai achetés sont actuels et devraient intéresser beaucoup de lecteurs. Je pense aussi que ce genre de démarches devraient être soutenues pour le bien de la littérature africaine », a déclaré l’enseignante de littérature maghrébine Zaïfa Boucif

Pour les deux écrivains, ces apero-littéraires qui se voulaient  conviviaux revêtent une importance capitale car ils servent de passerelle pour la promotion de la littérature gabonaise et permettent  « d’impacter un nombre important de jeunes Gabonais et d’autres nationalités ».  « Les échanges que nous avons eus autour de la littérature gabonaise partant de nos livres nous poussent à envisager de nouvelles stratégies de vulgarisation de notre littérature pour qu’elle soit accessible à tous les lecteurs du monde », a déclaré Peter Stephen Assaghle.

Cette initiative audacieuse est salutaire pour la littérature gabonaise que nombreux présentent comme renfermée et inaccessible. C’est d’ailleurs pour cette raison que le poète de Malinga Benicien Bouschedy a estimé qu’il était temps de penser à l’internationaliser. « Avec les Apéro-Littéraires, nous voulons également montrer que des jeunes peuvent oser et faire des choses appréciables pour le pays, s’engager dans la sensibilisation et participer au développement socio-culturel à l’extérieur du Gabon. L’intérêt de nos échanges est de réactualiser les réflexions autour de la littérature gabonaise à partir de cette génération d’auteurs », a-t-il déclaré.  

Laissez votre commentaire