samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une BEAC: Mahamat Abbas Toli plafonne les retraits par carte bancaire à 5...

BEAC: Mahamat Abbas Toli plafonne les retraits par carte bancaire à 5 millions hors de la zone Cemac

Alors que les États membres de la Communauté Économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) traversent une des périodes les plus délicates de leur jeune histoire, le gouverneur de la banque centrale de cette zone a décidé de réagir. Ainsi, dans une note relative aux « conditions et modalités d’utilisation à l’extérieur de la Cemac d’instruments de paiement électroniques » élaborée le 10 juin dernier et dont Gabon Média Time a obtenu une copie, Mahamat Abbas Tolli a pris une série de mesures, visant à durcir les conditions de sortie de capitaux de la zone. 

C’est ce qui s’appelle durcir le ton. Face à la pression exercée par les bailleurs de fonds et autres investisseurs sur le Fcfa d’Afrique centrale par ailleurs menacé de dévaluation, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) Mahamat Abbas Tolli a décidé de réagir. Ainsi, une batterie de mesures a été prise afin de reconstituer le stock de devises dans la zone. 

En effet, dans une note datée du 10 juin 2019 et dont Gabon Média Time a obtenu une copie, le gouverneur de la Banque centrale a décidé de restreindre les sorties de devises sur les instruments de paiement électroniques notamment les cartes bancaires à débit immédiat, les cartes de crédit et les cartes prépayées. Désormais, « l’utilisation à l’extérieur de la CEMAC des instruments de paiement électroniques, est restreinte aux transactions courantes dans la limite des seuils d’allocation des devises prévus par la réglementation des changes ». 

En fixant à 5 millions de Fcfa par personne et par voyage « le montant des opérations de paiement et de retraits sur des guichets et terminaux situés à l’extérieur de la Cemac », Mahamat Abbas Tolli entend à la fois lutter contre le blanchiment d’argent et la fuite des capitaux. Par ailleurs, en limitant à 1 million de Fcfa par mois et par personne le règlement à distance des transactions, ce dernier s’inscrit pleinement dans cette logique. 

Grâce à cette mesure ambitieuse avec en toile de fond la lutte contre le blanchiment des capitaux, la lutte contre le terrorisme, mais aussi la lutte contre le commerce informel qui fait perdre à l’Afrique subsaharienne près de 50% de son PIB, la BEAC entend reconstituer son stock de devises et permettre à la zone de retrouver un peu de stabilité financière.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt