Barro Chambrier au chevet des sinistrés d’Akébé et d’Awendjé

Ce jeudi 23 février 2017, le président du Rassemblement héritage et modernité, ancien député du 1er siège du 4ème arrondissement de Libreville,  Barro Chambrier, s’est rapproché des populations d’Awendjé,  d’Akébe et des environs d’Apostrophe, pour leur manifester sa solidarité suites aux inondations dont ils ont été victimes le week-end écoulé.

D’abord, l’ancien élu du 4ème arrondissement s’est rendu auprès des populations d’Akébé dans la Vallée Mekeng, du Pont ABC, non loin de Baba Ghana, et de la vallée Cocotier impactées par les pluie diluviennes qui ont causé des inondations et de nombreux sinistrés dans la circonscription.

Les 25 sinistrés de la zone ont bénéficié de tôles, de matelas, de ventilateurs, de lattes, et de contreplaqués. Des matériaux qui vont aider un temps soit peu ces hommes, ces femmes et ces enfants qui depuis la nuit du 17 au 18 février dernier ont tout perdu. «Je suis ici en tant que frère et fils de la zone. Je suis venu vous manifester mon soutien. Je n’étais pas là au moment des sinistres mais je ne peux rester insensible à votre malheur.»  a précisé Barro Chambrier à l’endroit des populations.

Vers la fin de l’après midi, l’ancien député dont le leadership est incontestable dans l’arrondissement, s’est ensuite rendu à Awendjé, notamment, auprès des populations des vallées Tchétchénie, Ikaï, Okandi et Gabon Store ou 53 personnes sinistrées ont été recensées. Là aussi, Barro Chambrier a apporté son soutien moral et matériel de la même nature qu’à Akebé.

C’est au total 78 personnes qui ont pu bénéficier de ces quelques présents qui leur faciliteront la vie après les importants dégâts qu’ils ont subi. «Je suis contente pour ce que le ministre fait pour nous, ici dans la vallée d’Awendjé nous n’avons que lui comme soutien» nous a confié Mangoumba Patricia qui dit avoir tout perdu.

Le sempiternel problème des inondations est le lot quotidien de plusieurs habitants de Libreville. Pourtant, la détresse des populations est perceptible. «Mais le gouvernement reste malheureusement sourd.» a conclu l’élu du 1er siège du 4ème arrondissement.

Laissez votre avis