dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles Banque alimentaire: les populations d’Essassa crient à la famine et barricadent la...

Banque alimentaire: les populations d’Essassa crient à la famine et barricadent la Nationale 1

6 jours après la mise en place du confinement général du Grand Libreville qui comprend la commune éponyme, celle d’Owendo, d’Akanda et de Ntoum la tension monte peu à peu dans les différents quartiers de cet espace géographique. Pour preuve, les populations d’Essassa-Bissobinam au PK23 sur la Nationale 1 ont manifesté ce vendredi 17 avril 2020  en bloquant la route du fait du faible nombre de bons d’achat alimentaire distribuer pour les soutenir face aux difficultés consécutives au confinement. 

S’acheminet-on vers une montée de tension sociale ? C’est la question qu’on pourrait se poser au vu de la multiplication de manifestation dans plusieurs quartiers du fait du fiasco enregistré dans la distribution des kits alimentaires. Ainsi, ce 17 avril 2020 une foule en colère a décidé d’ériger des barricades sur la Nationale 1, au niveau du quartier Essassa-Bissobinam dans le troisième arrondissement de la commune de Ntoum. 

Il était question pour les populations de cette localité de s’opposer à la distribution de vingt bons d’achat alimentaire par une équipe mandatée par le ministère en charge des Solidarités nationales. Un fait intolérable pour les populations qui selon elles démontre le mépris du gouvernement en cette période de crise. « Si l’on va du principe que c’est un bon d’achat par famille, il est évident que seules vingt familles en seront bénéficiaires. Or, cette partie d’Essassa compte plus de 600 habitants », s’est offusqué un manifestant. 

Dans la foulée, les habitants n’ont pas manqué d’avertir sur un possible durcissement du mouvement dans les jours à venir. Il faut relever que depuis la mise en application de la mesure de confinement, les populations se sentent désabusées du fait de l’incapacité des équipes du ministère des Solidarités nationales à conduire efficacement la distribution des kits alimentaires qui s’est transformée en opération de recensement plutôt qu’en une opération d’aide aux populations. 

Outre la lenteur des équipes sur le terrain, il est reproché à ces dernières de procéder à des distributions fantaisistes ou par affinité. Une situation qu’à d’ailleurs reconnue le ministre des Solidarités nationales Prisca Koho Nlend, qui dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, a fustigé l’attitude de ces agents qui volontairement sabotent l’action du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt