La BAD fait le point de sa coopération avec le Gabon

Jean Marie Ogandaga, représentant le premier ministre, et le représentant pays de la BAD Robert Masumbuko © D.R

Ce mardi 19 mars s’est ouvert à Libreville l’atelier de lancement de la revue à mi-parcours du Document de stratégie pays (DSP 2016-2020), qui fait le point de la coopération entre la Banque africaine de développement (BAD) et le Gabon. Approuvé en avril 2016 par le Conseil d’administration de l’institution, le DSP a pour objectif de contribuer à une exploitation optimale du potentiel de développement économique et humain par une réponse ciblée eu égard à certaines  des contraintes identifiées.



C’est en présence de plusieurs membres du gouvernement notamment le ministre de l’Economie, de la Prospective, et de la Programmation du développement, chargé de la Promotion de l’investissement publics et privés, Jean Marie Ogandaga, représentant le premier ministre, et du représentant pays de la BAD Robert Masumbuko que s’est déroulée la cérémonie de lancement de l’atelier portant sur la  la revue à mi-parcours du Document de stratégie pays et de la performance du portefeuille de projets.

L’objectif de cet atelier est de faire le point du nombre d’interventions de la Banque Africaine de Développement au Gabon qui il faut le souligner s’est particulièrement accru au cours de ces dernières années. Ce document s’articule essentiellement autour de deux piliers notamment l’appui à la diversification économique à travers le développement des infrastructures et l’amélioration du climat des affaires et l’appui à la stratégie de développement humain.

La revue à mi-parcours du DSP permettra de décliner les opportunités de financement de la Banque, tant pour son guichet souverain que non souverain. « Les discussions avec l’ensemble des parties prenantes permettront d’avoir une meilleure compréhension des défis et priorités de développement du pays pour les années à venir et d’initier le positionnement stratégique futur de la Banque, à la lumière des domaines de priorités nationales ».

En outre, la revue du portefeuille permettra d’examiner l’état d’exécution des opérations en cours avec les Unités de Gestion de projets. A l’issue des travaux, l’équipe de la BAD conviendra avec les autorités d’un plan d’amélioration de performance du portefeuille dont la mise en œuvre contribuera à l’amélioration significative de la performance des opérations de la Banque dans le pays.  

Lors de son discours de circonstance, le ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga a indiqué qu’au 19 février, « le portefeuille national des opérations de ce DSP se composait de 15 opérations réparties en 6 dons et 9 prêts parmi lesquels : 3 appuis budgétaires, 4 projets au Secteur public et 2 autres relatifs au Secteur privé ».

Laissez votre commentaire