La BAD octroie près de 50 milliards de Fcfa au Gabon pour le projet du Grand Libreville

© D.R

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 3 octobre 2018, la Banque africaine de développement (BAD), a annoncé qu’elle allait soutenir le Gabon dans son effort pour résorber le déficit en eau potable à Libreville la capitale et ses environs. Concrètement, il s’agit d’un financement de près de 50 milliards de Fcfa qui sera octroyé par par l’institution à l’Etat gabonais.



C’est un nouvel investissement colossal de la Banque africaine de développement (BAD) en République gabonaise,  qui vient s’ajouter à la longue liste de projets en cours de financement. Désireuse de participer à l’effort entrepris par les autorités, en vue d’améliorer la desserte en eau potable dans la capitale gabonaise, l’institution financière africaine va apporter une contribution majeure.

En effet, dans l’optique de résorber le déficit en eau potable de 50 000 m3 par jour du Grand Libreville, le conseil d’administration de la BAD va octroyer pas moins de 75,4 millions d’euros (49,3 milliards de Fcfa) au Gabon. Cet apport substantiel viendra donc s’ajouter à celui du African Growing Together Fund (AGTF), un fond chinois, qui va octroyer à l’Etat gabonais un peu plus de 42 millions d’euros (27,6 milliards de Fcfa).

D’un coût total de plus de 117 millions d’euros (77 milliards de Fcfa), le projet du Grand Libreville qui comprend notamment les communes de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum, porte principalement sur l’assainissement de Libreville, le renouvellement de 149 km du réseau d’adduction d’eau potable, le renforcement et l’extension de 131 km de celui-ci.

Par ailleurs, la réalisation de ce projet ambitieux et nécessaire, permettra de faire passer le taux d’accès à l’eau potable pour les populations de 25 à 85% en zone rurale et de 45 à 95% en zone urbaine. Ce sont donc près d’un million d’habitants qui pourront avoir accès à une meilleure qualité d’eau.

Laissez votre commentaire