La BAD accorde un appui budgétaire de 65 milliards au Gabon

Siège de la Banque africaine de dévéloppement © D.R

Après l’accord conclu en 2016 et 2017, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a accordé ce jeudi 22 novembre un nouvel appui budgétaire au Gabon. D’un montant de près de 65 milliards de Fcfa, la mise à disposition de cet accord permettra la troisième phase du Programme d’appui aux réformes économiques et financières, dite PAREF-III.

En effet, cet appui devra soutenir les réformes engagées par le gouvernement destinées à rétablir la stabilité macroéconomique et redresser les finances publiques. Accordé dans le cadre de la troisième phase du PAREF-III solliciter par le Gabon, celui-ci permettra de renforcer l’assainissement des finances publiques et appuyer la diversification de l’économie.

« À terme, elle devra contribuer à rétablir durablement l’équilibre des finances en ramenant le déficit budgétaire à 0,5 % du produit intérieur brut (PIB) en 2018, pour passer à un solde excédentaire dès 2019. En outre, les recettes hors pétrole, qui représentent 10,8 % du PIB en 2018, devraient passer à 11,7 % en 2019 », nous rapporte le site Agence Ecofin.

Autres objectifs assignés au PAREF-III, l’amélioration du climat des affaires, il favorisera une croissance économique d’au moins 3 % en 2019, la réduction de la masse salariale de 10 % en (2019) par rapport à 2016 et abaisser d’au moins 40 %, au 30 septembre 2019), le stock de la dette aux entreprises adhérentes du Club de Libreville.

« Ce nouvel appui budgétaire de la Banque permettra d’intensifier son soutien à l’économie gabonaise, qui se redresse, certes, difficilement, mais progressivement. Estimée à 1,2 % en 2018, la croissance devrait se situer à 3,1 % en 2019 et à 5 % à moyen terme », a relevé le directeur général pour l’Afrique centrale de la Banque Ousmane Doré.

Laissez votre commentaire