Axe PK5-PK12: Christian Magnagna se rassure de l’avancement des travaux

Le ministre des Infrastructures, Christian Magnagna accompagné du Maire de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda © GMT

Dans l’optique de se rendre compte de l’état d’avancement du chantier d’aménagement routier sur l’axe PK5 et le PK12, sur la Nationale, le ministre des Infrastructures, Christian Magnagna a effectué une visite de terrain ce jeudi 14 juin 2018. Il était également question lors de ce déplacement de sensibiliser les populations sur l’occupation anarchique du patrimoine routier national observé le long de cette route.

C’est accompagné de son ministre délégué, Jean Marie Obame Ondo, du maire de la commune de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, des responsables de l’Agence nationale des grands travaux d’Infrastructure (ANGTI) et de l’entreprise Colas que Christian Magnagna a procédé à la l’inspection du chantier de d’élargissement de cet axe routier.  

Ainsi, il était question pour le membre du gouvernement de faire le point avec les partenaires de l’Etat sur niveau d’avancement des travaux. Christian Magnagna a également profité de cette occasion pour se rendre compte de l’occupation anarchique des abords du chantier, soulignant de ce fait la nécessité de recoloniser les espaces indemnisés, mais aussi de sensibiliser les populations sur le lancement imminent d’une operation de deguerpissement necessaire à la poursuite sans encombre de ce chantier prioritaire pour le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Christian Magnagna s’est dit satisfait de la poursuite des travaux en cours sur l’axe PK5-PK12. «Le taux d’avancement est estimé à 80%. Ce sont entre autres, le revêtement de la chaussée, l’assainissement et l’aménagement des passages piétons. Dans l’ensemble, au regard du niveau d’avancement des travaux, nous pensons que le chantier sera livré dans les délais», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, au cours de cette visite, il s’est étonné de l’incivisme de plusieurs compatriotes qui malgré l’indemnisation reçu ont une fois de plus réinvesti l’emprise du domaine public routier. Il a profité de l’occasion pour échanger avec certain d’entre eux, afin «qu’ils se conforme à la loi» et a assuré prendre «toute les dispositions pour libérer le domaine public routier dans un délai de 15 jours». «Passé ce délai, une opération de libération des emprises et de démolition sera lancée avec le concours du Génie militaire», a averti Christian Magnagna.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire