mardi,28 septembre 2021
AccueilA La UneAWLN-Gabon en VRP du leadership féminin

AWLN-Gabon en VRP du leadership féminin

Ecouter cet article

Le Chapitre Gabon du Réseau des femmes leaders d’Afrique, en anglais African women leaders network (AWLN-Gabon) a organisé ce vendredi 6 août 2021, sa première édition de la Journée internationale de la femme africaine (JIFA) célébrée le 31 juillet de chaque année. Sous le thème leaderhip des femmes africaines, c’était l’occasion pour la branche natinale de cette plateforme panafricaine de traduire ses aspirations pour le développement et l’autonomisation de la femme gabonaise. 

C’est sous le leadership de la ministre des Droits de la femme, Prisca Koho Nlend, que le chapitre national du Réseau des femmes leaders d’Afrique a tenu cette rencontre de femmes pour les femmes dans les locaux du ministère des Sports en charge de la vie associative. Réseau panafricain dont la création émane de l’Union Africaine pour la mise en oeuvre de son Agenda 2063, il a été question pour sa branche gabonaise de célébrer la Journée internationale de la femme africaine. Mais aussi, de faire le point de ses activités depuis son installation le 4 décembre 2020.

Le Réseau des femmes leaders d’Afrique soutient la promotion des femmes dirigeantes africaines à travers des actions visant à leur accomplissement. Au Gabon, les missions du réseau sont principalement axées vers l’autonomisation, le développement des femmes et la lutte contre les violences basées sur le genre et s’étendent notamment vers la jeune fille. Pour la matérialisation de sa vision, la plateforme s’appuie notamment sur ses 6 piliers. Il s’agit de la paix et sécurité, l’inclusion financière, la mobilisation sociale, l’autonomisation de la femme rurale, la participation politique des femmes, le leadership des jeunes filles.  

La promotion des droits de la femme constitue en effet une obligation importante pour la politique du Réseau des femmes leaders d’Afrique. Cette rencontre organisée en marge de la Journée internationale de la femme africaine instituée pour rendre hommage aux pionières des défenseuses de la cause des femmes, était donc l’occasion pour le chapitre Gabon de la plateforme de traduire ses aspirations pour le développement inclusif de la femme gabonaise.

« Notre prochaine étape sera d’adapter ses 6 piliers à notre réalité. Nous avons un combat qui est celui des violences basées sur le genre (vbg) qui concerne aujourd’hui pas seulement les violences hommes-femmes mais également femmes-femmes, hommes-hommes ou même des parents sur des enfants et vice versa. Il y aura également la question des femmes rurales », a indiqué Einy Felicité Essono, secrétaire général adjoint 1 de l’AWLN-Gabon. 

Notons qu’au cours de l’évenement, un hommage a par ailleurs été rendu à Rosine Vieyra Soglo, femme leader politique du Bénin qui a pendant longtemps discté ses règles dans son pays avant de mourir le 25 juillet dernier. La lecture de sa biographie a constitué l’un des temps forts des travaux de cette rencontre. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop