Aubameyang : « On n’a pas eu vraiment le temps de se préparer pour cette Can »

Après leur match nul face au Cameroun, qui signait la sorti du Gabon, par ailleurs pays organisateur, de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2017, le pays a été plongé partiellement dans une grande déception. En marge de la fin de la rencontre, le capitaine des panthères du Gabon s’est exprimé brièvement au micro de Radio France internationale, il a donné son sentiment après cette élimination de la compétition.

Le match qui constituait la dernière chance pour accéder au quart de final de la coupe d’Afrique des Nations, s’est transformé en véritable cauchemar pour l’équipe du pays hôte de cette grande fête du football continentale. A la fin de cette rencontre qui s’est soldée par un match nul (0-0) contre l’équipe du cameroun, l’attaquant vedette et capitaine de l’équipe du Gabon s’est exprimé au micro de l’envoyé spécial de RFI, pour donner son impression sur l’issue du match. « Forcément il y a de la déception. Aujourd’hui on avait tout pour se qualifier. On a eu des occasions, mais malheureusement, il y a des jours où ça ne rentre pas. A l’image de mon opportunité en début de match, où à deux mètres du but, j’ai raté le coach. Le football, c’est comme ça. On est les premiers déçus, le peuple gabonais aussi est déçu » s’est-il exprimé visiblement peiné.

Il a par la suite évoqué les nombreuses occasions manquées qui devaient changer l’issue de cette rencontre,  « On a touché le poteau, le gardien a sorti une parade incroyable, et je pense qu’il nous aura manqué cette petite hargne en plus pour faire la différence » a t-il regretté.

Il a enfin essayé d’expliquer selon lui les raisons de cette contre performance de l’équipe avant de déclarer qu’ils n’ont  pas eu vraiment le temps de se préparer pour cette CAN, car il était question de commencer le 3 janvier et puis finalement on a commencé plus tard». Puis il a remercié l’ensemble de l’équipe pour son engagement,  « je suis vraiment fier de tous les joueurs, de tout le monde, car on a, tous, donné notre maximum ».

Laissez votre avis