lundi,10 août 2020
Accueil Derniers articles Attaque pirate à Libreville : le gouvernement a-t-il volontairement caché l’existence de...

Attaque pirate à Libreville : le gouvernement a-t-il volontairement caché l’existence de 2 autres otages ?

Pris en otage lors de l’attaque pirate perpétrée au large des côtes d’Owendo dans la nuit du 22 décembre 2019 et qui avait entraîné la mort du commandant gabonais, Aymar Mboumba Mbina, les 4 ressortissants chinois travaillant pour la société de pêche Sigapeche ont été récemment secourus au Nigeria. A ceux-ci s’ajoutent deux employés de Satram qui auraient également été kidnappés mais dont le gouvernement aurait volontairement ou non caché l’identité. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Outre la libération des ressortissants chinois qui a été confirmée ce dimanche 12 janvier 2020 par le consulat général de Chine à Lagos, deux autres personnes ont été libérées des mains des assaillants. Selon les informations de l’agence de presse chinoise Xinhua citée par le site Direct Infos Gabon ces derniers seraient des pirates de nationalité nigériane

Gabon Gabonmediatime Karim Et Satar Attaque Pirate Gabon
Les deux otages employés de Satram après avoir été sécouru par la Marine Nigeriane © D.R.

Un responsable du consulat général a indiqué à l’agence Xinhua que le consulat général chinois avait travaillé en étroite collaboration avec la police et la marine nigérianes dans leurs efforts de sauvetage depuis que le consulat avait été informé que les quatre Chinois avaient été emmenés au Nigeria. Ils ont tous les quatre été secourus sains et saufs, le jeudi 9 janvier 2020 et sont partis le dimanche 12 janvier pour la Chine, a précisé le responsable. 

Toutefois, la question demeure avec la libération de deux employés de Satram qui avaient été également kidnappés par les pirates au niveau de santa Clara. Une information confirmée par le PDG du groupe Satram Marine Moustapha Aziz qui avait été interrogé par Gabonreview. En effet, le Commandant dénommé Karim et le chef mécanicien Satar du navire Le Rénovation avait été pris lors de l’attaque mais le gouvernement n’avait pas évoqué cette situation donnant l’impression d’une volonté de cacher ce fait auprès de l’opinion. Si pour l’heure on peut se satisfaire de la libération des otages, le gouvernement est attendu sur les zones d’ombre qui entourent cette affaire. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt