vendredi,30 octobre 2020
Accueil A La Une Athlétisme: le processus électoral officiellement lancé par le comité de normalisation

Athlétisme: le processus électoral officiellement lancé par le comité de normalisation

Après plusieurs années sans réelles activités, la fédération gabonaise d’athlétisme pourrait bientôt retrouver son lustre d’antan. C’est en tout cas le souhait du comité de normalisation qui vient officiellement de lancer le processus électoral, tout juste un mois après avoir finalisé l’identification des clubs et associations d’athlétisme. 

A l’image de la fédération gabonaise de Taekwondo dont le processus électoral devrait être finalisé dans les prochaines semaines, la fédération gabonaise d’athlétisme devrait suivre le même cheminement. Comme on peut le souligner dans un communiqué de la Commission Ad Hoc chargée de la Normalisation daté du 14 septembre dernier, les conditions d’éligibilité viennent d’être fixées.

En effet, à peine un mois après avoir finalisé l’identification des clubs et associations d’athlétisme sur toute l’étendue du territoire, le Comité dirigé par Bruno Konga, a précisé les différentes dates et modalités relatives au processus électoral. Ainsi, du Collège électoral des ligues et de la fédération aux dates des assemblées générales électives, tout est désormais connu.

Suivant donc les statuts de la World Athletics et de la Fédération africaine d’athlétisme notamment, le comité a donc précisé que pour être candidat, être de nationalité gabonaise, ancien membre du bureau de la Fédération, de la ligue, un athlète olympien ou un responsable de club ou d’association d’athlétisme, le tout en résidant sur le territoire gabonais au minimum trois ans.

Pour ce qui est des dossiers de candidature, ils doivent comporter une demande manuscrite portant le poste envisagé, un CV, un certificat de nationalité, un extrait de casier judiciaire et les frais de candidature qui vont de 30 à 100 000FCFA pour les bureaux des ligues, et de 200 à 500 000FCFA pour le bureau fédéral. Autant de conditions tendant à penser que l’athlétisme gabonais devrait sortir de son mutisme très prochainement.

A noter qu’en ce qui concerne les collèges électoraux, seuls seront pris en compte les deux ligues qui ont été déclarées « aux normes » à savoir : la ligue de l’Estuaire avec trois clubs (Génie militaire, Académie Sportive de Nialy et Louis Bigman) et celle du Haut-Ogooué (Manga Athlétique Club, CES Mamadou Lewou et Lema Athlétique Club). Ce sont donc elles qui tiendront des assemblées générales électives et seront électeurs pour le président fédéral, au même titre que « tous les athlètes gabonais ayant pris part au moins une fois aux Jeux Olympiques ou aux Championnats du monde d’athlétisme ».

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion