Assemblée générale de l’ONU: le Gabon privé de vote pour défaut de paiement de contribution

Assemblée générale des Nations unies © D.R

La réputation de mauvais payeur du pays semble avoir dépassé les frontières nationales. Pour preuve, il s’est vu  retirer son droit de vote à l’assemblée générale des Nations unies pour  retard dans le paiement de sa contribution au sens de l’Article 19 de la Charte des Nations unies qui dispose qu’un membre en retard de versement de sa contribution aux dépenses de l’Organisation ne peut participer au vote.

GABON LIBREVILLE

En effet, l’article 19 de la Charte des Nations Unies dispose qu’un membre en retard dans le paiement de sa contribution aux dépenses de l’Organisation ne peut participer au vote à l’Assemblée générale si le montant de ses arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées. Une position dans laquelle se trouve actuellement notre pays qui n’aurait pas jusqu’à présent honoré ses engagements en la matière.

Comme l’atteste une communication de l’organisation internationale, au 20 février 2019, six (6) États Membres sont en retard dans le paiement de leurs contributions, dont le Gabon. Une situation qui a pour conséquence de priver le Gabon, la Libye et le Palaos de vote durant l’assemblée générale jusqu’à règlement de l’ardoise.

Par ailleurs, ce retrait du vote court jusqu’à la fin de la 73e session des Nations unies. Il reste donc au gouvernement de s’acquitter de cette dette qui s’élève à un peu moins de 500 000 dollars pour espérer à nouveau jouir de son droit de vote.

Laissez votre commentaire