Arrivée de Jean Ping : la police empêche la population de se rendre à l’aéroport

Annoncée sur les différents médias, l’arrivée de Jean Ping, ce mardi 25 juillet 2017 à Libreville, a mobilisé la population. Unie comme un seul homme, les gabonais se massent depuis ce matin vers l’aéroport de Libreville pour accueillir Jean Ping.

Seul problème, un grand nombre de  policiers empêchent les populations de se rendre sur place. Au niveau du lycée d’Etat de l’Estuaire, Paul Indjendjet Gondjout, l’équipe de Gabon Media Time a été refoulée, ne voulant pas repartir sans explication, elle s’est rapprochée d’un agent qui lui a clairement signifié que «toutes les personnes qui vont accueillir Jean Ping doivent faire demi-tour». À la question de comment être sûr qu’on y allait pour Ping, il répond «les ordres sont les ordres, on nous a juste dit d’empêcher ceux qui ont des vêtements jaunes de passer.»

Changeant de technique. À bord d’un véhicule cette fois, notre équipe a pu passer. Grosse stupéfaction, l’aéroport est complètement vide, aucun individu en jaune. Les policiers ont quadrillé tout le secteur, armés de fusils et de bombes lacrymogènes, ils y ont opposé une fin de non de recevoir à toutes les personnes qui souhaitent s’y rendre.

Toutefois, les voies sont bondées de monde qui reprend en choeur l’hymne nationale de notre pays.

Laissez votre avis