Après 10 mois de séquestration: Alain Mbela et Armel Mbina rompent le silence !

Alain Mbela et Armel Mbina en photo après leur période de captivité © D.R

Les deux activistes avaient disparu des écrans radar depuis près d’un an. Aucune nouvelle, aucun signe de vie. Donnés pour morts, Armel Mouendou Mbina plus connus sous le nom de « Grand Kallet » et Alain Mbela Obame ont été libérés de leur captivité. Contrairement à Stempy Love Obame, ils entendent rompre le silence ce samedi 24 novembre 2018 à l’occasion d’une conférence de presse qu’ils tiendront à la Chambre de commerce de Libreville à 10 heures.

« Grand Kallet » et  Alain Mbela Obame en liberté depuis quelques semaines entendent à l’occasion de leur conférence de presse dire à l’opinion nationale tous les maux qu’ils ont subis en captivité. Sévices corporels de tous genres, menace de mort, blessures et atteinte à leur intégrité physique. Les deux opposants proches de la Coalition pour la nouvelle République disent être décidés à rompre le silence après près d’une année de captivité.

Pour rappel, le mardi 2 janvier dernier, aux environs de 20 heures alors qu’Armel Mouendou Mbina rentrait chez lui, des véhicules l’avaient pris en chasse en ouvrant peu après le feu sur son automobile sans raison apparente rapportait Joël Mapangou à la rédaction de Gabon Media Time. Il avait été interpellé après la course poursuite partie d’Owendo jusqu’à Sogatol, par des individus non identifiés à ce jour.

Arrêtés quelques jours plus tôt, Alain Mbela Obame et l’ancienne vedette de la télévision gabonaise Stempy Love Obame auront passé près d’une année de captivité aux côtés d’Armel Mouendou Mbina, loin des leurs qui auront passé plusieurs mois à demander en vain aux autorités policières, judiciaires et aux membres du gouvernement des comptes. Ce samedi, le mystère trouvera enfin son épilogue. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire