Apple avoue (enfin) brider les performances des anciens iPhone

© Cnet

Apple a fini par répondre à une polémique qui dure depuis près de 10 jours. Sur le forum Reddit, plusieurs utilisateurs avaient fait remarquer que la dernière mise à jour d’Apple semblait ralentir leurs iPhones.

À force d’investigations et de tests, ils ont fini par découvrir que le phénomène touchait spécifiquement les modèles aux batteries à moindre capacité. Face aux chiffres éloquents publiés par un développeur, Apple a fini par reconnaître qu’elle ralentissait effectivement trois modèles depuis près d’un an, les iPhone 6, 6S et SE, et l’iPhone 7 depuis la dernière mise à jour d’iOS 11.2.0.

L’entreprise a démenti qu’elle se livrait à cette pratique pour forcer ses clients à acheter des modèles récents. Elle soutient qu’elle s’attaque, en fait, au problème des batteries lithium-ion, qui entraînent des arrêts inattendus des appareils et des baisses de performances lorsque les iPhone sont trop sollicités.

La marque a donc introduit une fonctionnalité de «lissage» des pics de consommation dans sa mise à jour afin d’éviter que les appareils s’éteignent de manière inattendue et endommagent les composants électroniques, considérant qu’il valait mieux un iPhone lent qu’un iPhone mort.