lundi,21 septembre 2020
Accueil A La Une Appel à la dissolution de l’Assemblée nationale : la réponse de Boukoubi...

Appel à la dissolution de l’Assemblée nationale : la réponse de Boukoubi à Nzouba Ndama

Profitant de la clôture de la seconde session parlementaire, le président de l’Assemblée Nationale, Faustin Boukoubi resté silencieux depuis lors face à la sortie du président des Démocrates Guy Nzouba Ndama, s’est finalement penché sur la question relative à la demande de dissolution de la Chambre basse du Parlement par le leader des Démocrates. Dans une approche flegme et pondérée, il a tenu à rassurer les députés sur l’éventualité d’une nouvelle organisation des législatives.

Leader de parti politique en l’occurrence les Démocrates, Guy Nzouba Ndama avait vertement critiqué les députés de l’Assemblée Nationale dont la plupart avaient pour lui, participé à la dérive institutionnelle de l’Etat initiée par Brice Laccruche Alihanga et sa fameuse tournée républicaine pendant laquelle il était « porteur du message du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba », en faisant allégeance à ce dernier, négligeant en conséquences les travaux pour lesquels ils avaient été élus. 

« Le Président de la République devrait également prendre le courage historique de dissoudre l’Assemblée Nationale. Car à l’instar des membres du Gouvernement, plusieurs députés ont abaissé leur statut en abandonnant l’hémicycle et le rythme normal de leurs travaux pour aller applaudir comme des pantins et adouber la mégalomanie d’un simple collaborateur du Chef de l’Etat » avait ainsi lâché l’ancien président de l’Assemblée Nationale en faisant ainsi allusion à la mobilisation qui avait accompagné l’ancien directeur de cabinet, faisant déplacer officiels et autorités qui d’ordinaire n’effectuent le déplacement que pour accueillir le président de la République himself.     

Les critiques et observations de l’ancien président de l’Assemblée Nationale aujourd’hui devenu opposant Guy Nzouba Ndama, n’étaient pas entrées dans l’oreille d’un sourd, et Faustin Boukoubi, l’a fait savoir à ses collègues, qui peut-être s’étaient inquiétés du silence observé par le président de leur institution. Réunis pour la clôture et le bilan de la seconde session parlementaire qui met par le même un terme à l’exercice annuel, le président de la Chambre basse du Parlement est revenu sur la sortie de Guy Nzouba Ndama. 

Se voulant rassurant, Faustin Boukoubi a tenu à enrober son message d’accalmie, rappelant qu’en tant qu’élu du Peuple, ils ne sauraient être destitués de leurs fonctions même si d’aventure la volonté du leader des Démocrates trouverait un échos favorable chez le président de la République. « (…) Un député, élu à la régulière et demeure proche de sa base, n’a rien à craindre d’une reprise de législatives, si ce n’est du coût faramineux de ces opérations pour l’État en cette période de crise, sans retombées positives pour la population » a t-il tenu à rappeler aux élus nationaux présents dans l’hémicycle.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt