«Appel à agir»: «chacun d’entre nous doit se tenir prêt à prendre toute part au combat»

Les signataires de l'Appel à agir © D.R

Prévu se tenir ce dimanche 31 mars 2019 à la Chambre de commerce de Libreville, la declaration des signataires de l’Appel à agir a été court-circuitée par la présence d’une escouade de la police nationale qui a empêché l’accès au lieu choisi pour accueillir cet événement. C’est donc en pleine rue que les 10 personnalités de l’opposition et de la société civile membres de cette plateforme citoyenne ont réitéré leur demande de constatation de la vacance du pouvoir, invitant par la même occasion la population à se tenir près pour des actions futures.



C’est entouré des autres membres de ce mouvement citoyen que le député Edgard Owono Nguema a tenu à rendre publique leur déclaration visant à demander la constatation de la vacance au pouvoir, malgré la forte présence sur les lieux des forces de sécurité et de défense qui ont littéralement barricadé le portail de la chambre de commerce. Ainsi, Comme durant les mois écoulés, l’Appel à agir s’est dit  « convaincu qu’Ali Bongo n’est plus en capacité d’assumer les lourdes charges de la fonction de président de la République ».

Durant cette déclaration qui s’est faite sous le regard des agents des forces de police, des leaders de la centrale syndicale Dynamique unitaire et de plusieurs citoyens venus nombreux assister à cet événement, le porte parole de ce mouvement a dit regretter le refus du gouvernement, de l’Assemblée nationale, du Sénat et de la Cour constitutionnelle  de les recevoir en audience, certains ayant même choisi d’user de menaces à l’égard des 10 membres de la plateforme.

Ainsi, Placide Aubiang Nzeh, Noël Bertrand Boundzanga, Nicolas Nguema, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Marc Ona Essangui, les honorables Edgard Owono et Maxime Minault Zima Ebeyard que Elza-Ritchuelle Boukandou, Anges Kevin Nzigou et Franck Ndjimbi ont réaffirmé leur volonté de poursuivre leur combat, invitant les populations à se mobiliser massivement autour de cette initiative le moment venu. « Dans les jours à venir, nous communiquerons sur une stratégie d’ensemble. D’ores et déjà chacun d’entre vous, chacun d’entre nous doit se tenir prêt à prendre toute part au combat pour l’atteinte de cet objectif », a martelé l’honorable député Edgard Owono.

Laissez votre commentaire