lundi,23 mai 2022
AccueilA La UneAntónio Guterres: «penser que la pandémie de covid-19 est terminée serait une...

António Guterres: «penser que la pandémie de covid-19 est terminée serait une grande erreur»

Ecouter cet article

Alors que la majorité des pays lèvent tour à tour l’ensemble des mesures de restriction imposées dans le cadre de la riposte contre la Covid-19, le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, invite les dirigeants du monde à la vigilance.  Ce mercredi 9 mars 2022, dans une déclaration, il a estimé que ce serait une grave erreur de penser que la pandémie de Covid-19 est terminée. 

Et oui! En réalité la pandémie de covid-19 n’est pas encore dernière nous. Car bien que la situation semble être stable et maîtrisée à travers le monde, les personnels de santé détectent encore de nouvelles contaminations. Et au vu de l’aspect pernicieux du virus, les états ne sont pas à l’abri de la résurgence des nouvelles contaminations. 

Cet état de fait est sans aucun doute ce qui a conduit le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres à déclarer que « ce serait une grave erreur de penser que la pandémie est terminée ». Selon lui, la crise de covid-19 a eu des conséquences dévastatrices aussi bien sur la santé des individus que sur l’économie. Pour sortir complètement la tête de l’eau, les États devraient tous renforcer leur couverture vaccinale complète. « Il est nécessaire d’atteindre l’objectif de vacciner 70 % des personnes dans tous les pays d’ici le milieu de cette année », a-t-il recommandé. 

Seulement, il faut dire que cette ambition paraît utopique au regard de la situation épidémiologique actuelle. Selon l’OMS, seules quelque 11% de la population bénéficient aujourd’hui d’une couverture vaccinale complète, très loin de l’ambitieux objectif officiellement fixé de 70% d’ici au mois de juin 2022.

Global Media Time Gif
Enami Shop