Année scolaire 2016-2017 : pas de cours à la Fondation Horizons Nouveaux

C’est le malheureux constat qu’a fait Gabon Media Time, ce mercredi 15 mars 2017,  au siège de la Fondation Horizons Nouveaux sis à Acae dans le 5ème arrondissement de Libreville. L’oeuvre de l’ancienne première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba (1964-2009), destinée à accueillir des enfants présentant des déficiences psychomotrices est visiblement en train de s’éteindre.

GABON LIBREVILLE

 C’est un silence d’aplomb qui nous accueilli ce jour, portail fermé, aucun bruit, aucun élève dans la cour, aucune voiture dans le parking. Seul le gardien de la Société gabonaise de services (SGS) était présent sur les lieux. Après avoir refusé de nous donner quelques détails, le gardien nous a sommé de ne «rien filmer», c’était évidemment sans compter sur la ténacité de l’équipe qui lui a clairement signifié qu’aucune disposition ne l’interdisait.

De sources concordantes, l’établissement n’a pas ouvert ses portes cette année scolaire. D’ailleurs, certains passants visiblement tristes se sont accordés à dire que les causes seraient probablement liées à «des problèmes financiers» empêchant le paiement du personnel  enseignant et administratif, privant ainsi l’accès à l’éducation pour ces enfants qui ne peuvent, à cause de leurs déficiences, évoluer dans le même environnement que les autres.

Une triste histoire quand on sait à quel point feu Edith Lucie Bongo Ondimba était dévouée à cette cause. Sa philosophie «Un enfant, un être, un avenir qui a besoin de vous» qui est également celle de la Fondation Horizons Nouveaux n’a apparemment pas pris tout son sens. 

Laissez votre commentaire