ANINF : Les grévistes menacent de paralyser le système informatique gabonais

Des agents de l'ANINF en piquet de grève à leur Direction générale @ Gabonactu

En grève depuis deux mois, les agents de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF), ont décidé de durcir leur mouvement  et menacent de paralyser le système informatique de tout le pays au cas où leurs arriérés de primes ne seraient pas payés; rapporte Gabonactu.

La grève déclenchée  le 30 juin dernier par un collectif de plus de 400 agents de l’ANINF est en passe de se durcir. Pour cause, le comité provisoire créé pour négocier avec la direction générale ne lâche pas du lest, selon les grévistes.

Alain Ekomson Mba, président du comité provisoire de négociations rencontré par nos confrères a déclaré qu’ils réclament leurs bonus dus «depuis janvier, mais si le langage de sourds continue, nous allons passer à la vitesse supérieure».  «Si on n’est pas payé d’ici là, on va tout arrêter»; a-t-il menacé.

Si la menace de ce collectif passait à exécution, c’est tout le système informatique de l’administration gabonaise qui s’en trouverait paralysé. Car elle assure l’exécution du système de paiement des salaires, l’attribution et la gestion des fréquences, ainsi que l’interconnexion des administrations, passant par les courriels des agents publics.

Laissez votre avis