mercredi,2 décembre 2020
Accueil A La Une Anges Kevin Nzigou: «après le Premier ministre du vide, place au Premier...

Anges Kevin Nzigou: «après le Premier ministre du vide, place au Premier ministre du vice»

C’est la réaction du Secrétaire exécutif du parti Pour le Changement (PLC) au discours de politique générale de Rose Christiane Ossouka Raponda qu’elle a présenté ce vendredi 4 septembre à la représentation nationale. Pour Anges Kevin Nzigou, l’exercice auquel s’est soumise la nouvelle locataire de la Primature s’est soldé par un échec cuisant, dans la mesure où son intervention n’a fait que confirmer l’idée selon laquelle ceux qui se sont succédé au boulevard Jean Paul 2, ont tous brillé par leurs nullité et inaptitude. 

La réaction la plus prompte fut donc celle de Anges Kevin Nzigou, homme politique, notamment Secrétaire exécutif du parti Pour le Changement (PLC). Sur sa page facebook,  l’avocat inscrit au barreau de Libreville n’y est pas allé par le dos de la cuillère. C’est à boulets rouges qu’il a tiré sur la teneur du discours de Rose Christiane Ossouka Raponda. « Après le Premier Ministre du vide, Place au Premier Ministre du Vice… La perpétuité d’un gouvernement sinistre », a-t-il écrit. 

Les réactions ne se sont donc pas fait attendre au terme de la lecture du discours de politique générale par celle à qui l’article 28 de La loi fondamentale le recommandait. C’estàdire la nouvelle cheffe du Gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda, qui par la force des choses, s’est finalement résolue à livrer aux Gabonais, sa vision de sa politique de relance économique pour laquelle elle avait été choisie par le président de la république Ali Bongo Ondimba. 

Si on s’emploie à interpréter cette sortie tranchante de Anges Kevin, on peut aisément déduire que celui qui assimilé à « Premier Ministre du vide » n’est autre que l’ex Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Quant au « Premier Ministre du Vice », il est évident qu’il s’agit de Rose Christiane Ossouka Raponda qui pour son discours de politique de politique générale s’est appliquée à annoncer l’achèvement des projets d’antan plutôt que de proposer sa vision de la nouvelle politique générale axée sur la relance économique. Qui a montré à la face dû son incapacité elle « l’économiste » à produire un vrai programme politique de relance économique. Pourquoi alors a-t-elle été finalement choisie ? 

Pour l’avocat et homme politique, Rose Christiane Ossouka Raponda, ne proposant rien de concret, s’est vautrée dans une posture dolosive par la lecture d’un discours en réalité trompeur, visant à susciter l’adhésion des députés et partant, du peuple gabonais en vendant l’illusion du nouveau.  En droit « L’erreur, le dol ou la violence sont des vices du consentement ». C’est certainement dans ce sens que Anges Kevin Nzigou, pour qualifier l’entreprise un tantinet vicieuse de la nouvelle Cheffe du gouvernement a parlé de « Premier Ministre du Vice ».

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion