dimanche,18 avril 2021
AccueilDerniers articlesANFEP: le SYNEPFOP dénonce l’illégalité du maintien de Claude Akoulou au Conseil...

ANFEP: le SYNEPFOP dénonce l’illégalité du maintien de Claude Akoulou au Conseil d’administration

En grève depuis un peu plus de deux semaines, le personnel affilié au Syndicat national des enseignants et des personnels de la Formation professionnelle (SYNEPFOP) pourrait être amené à durcir un plus le ton face au mépris affiché non seulement par la tutelle mais aussi par le président du Conseil d’administration de l’Agence nationale de formation d’enseignement professionnel (ANFEP). C’est dans cette optique qu’outre la satisfaction de leurs revendications, ils ont tenu à dénoncer le maintien désormais illégal de l’actuel PCA de cette entité. 

Si, depuis le lancement de leur mouvement d’humeur, les enseignants et personnels de la Formation professionnelle fustigent le silence du gouvernement, il n’ont pas manqué de s’insurger contre la gestion peu orthodoxe au sein des entités sous tutelle notamment  l’Agence nationale de formation d’enseignement professionnel. Au dire des responsables du SYNEPFOP, le président du conseil d’administration Claude Akoulou ferait preuve de mépris vis-à-vis des agents mais serait désormais hors la loi. 

En effet, ce dernier continuerait d’occuper ses fonctions en violation du décret 853/PR/MENESTFPRSCJS portant statuts de l’Agence nationale de formation et de perfectionnement professionnels. Alors que l’article 9 dispose que « les membres du Conseil d’administration sont nommés pour un mandat de quatre ans renouvelable par décret pris en Conseil des ministres », Claude Akoulou ferait fie desdites dispositions pour se maintenir à la tête du Conseil d’administration de l’ANFEP . 

« M. Akoulou a déjà fait 5 ans sans organiser un conseil extraordinaire pour le renouvellement de son mandat en violation de l’article 13 qui dit que le Conseil d’administration se réunit sur convocation de son président une fois par an », nous a confié un membre du bureau du Syndicat national des enseignants et des personnels de la Formation professionnelle. 

Une situation intolérable pour l’organisation syndicale surtout que ce dernier aurait empêché le personnel d’observer leur mouvement d’humeur en détruisant le portail du Centre Basile Ondimba et en provoquant une altercation avec le président du Syndicat national des enseignants et des personnels de la Formation professionnelle. Toute chose qui a amené enseignants et personnels de la Formation professionnelle à envisager le durcissement de leur mouvement dès lundi 25 janvier 2021.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion