Anageisc: les agents craignent une mise en chômage technique imminente

© D.R

Le collectif des employés de l’Agence nationale de gestion et d’exploitation des structures sportives et culturelles (Anageisc), tire la sonnette d’alarme quant aux difficultés financières que connait leur structure et qui risque de les conduire au chômage technique d’ici peu.

L’Agence nationale de gestion et d’exploitation des structures sportives et culturelles (Anageisc), risque de mettre au chômage technique un grand nombre de ces agents d’ici le mois de juin 2018 prochain, en raison des difficultés financières qu’elle rencontre.

Selon nos confrères du quotidien L’Union, il semble que l’Anageisc, dirigée par Joël Lamhan Sandoungout tient à peine le coup, du fait de la réduction drastique de la subvention de l’Etat, qui est passée de 4,7 milliards de francs CFA en 2014, à 420 millions de francs aujourd’hui.

Une situation inquiétante pour les employés qui venaient tout juste d’obtenir une petite victoire après le mouvement de grève lancé le mois d’avril dernier. «La situation s’est améliorée depuis la reprise partielle des activités des agents de l’Anageisc le 20 avril dernier, puisqu’on a commencé à éponger les arriérés de salaire», a déclaré rapporte le quotidien L’Union.

En effet, si le personnel a pu toucher trois mois d’arriérés de salaire le mois dernier, il semble qu’aujourd’hui, leur avenir dans cette structure soit désormais incertain. Ces derniers ont reçu une information selon laquelle «faute de budget lié au fonctionnement de l’agence, tous les agents en services dans les stades d’Angondjé, Franceville, et Port Gentil pourraient être mis en chômage technique dès la fin du mois de juin 2018 prochain», ce qui a renforcé leurs inquiétudes.

Une information qui laisse croire que ces agents, comme ceux du secteur de la santé quelques jours auparavant, notamment de l’Hôpital militaire d’Akanda, iront bien évidemment rejoindre les rangs des chômeurs déjà bien fournis.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire