Anageisc: le mouvement de grève persiste !

© D.R

Entamée depuis le 28 mars 2018 dernier, la grève du personnel de l’Agence nationale de gestion et d’exploitation d’infrastructures sportives et culturelles (Anageisc) se poursuit. Pour se faire entendre,  ils continuent de manifester leur mécontentement devant le stade de l’Amitié sino-gabonais. Ils réclament entre autre, le paiement de leur salaire depuis plus de 4 mois.

La situation précaire que traverse les employés est à n’en point douter la preuve des des dysfonctionnements de cette agence. Toute chose qui a pour incidence la dégradation des espaces culturels et sportifs, dont elle a la charge. Excédé, le personnel ne sait plus à quel saint se vouer, tant la situation semble ne pas trouver l’attention du gouvernement mais aussi de la direction générale dirigée par Joël Lehmane Sandoungou.  

Depuis quatre mois maintenant, le personnel de l’Anageisc n’a pas perçu de salaires, en plus de la baisse quasi drastique de leurs émoluments. Du côté de la direction, aucune explication n’est donnée et depuis le déclenchement du mouvement d’humeur celle-ci se mure dans un silence assourdissant, laissant le personnel à son triste sort.  

La conséquence est directe. Au stade d’Angondjé, de même qu’à Oyem et Franceville, les entrées ont été barricadées par des agents en grève. La nature semble avoir repris ses droits, du fait que la végétation ne soit plus entretenue. Joël Lehmane Sandoungou hagard, est surpris par l’enchaînement d’événements mais, déjà, une source proche du dossier révèle que le mouvement risque de se durcir si rien n’est fait dans les prochains jours.

Laissez votre commentaire