Amélioration de la fourniture en eau et en électricité: la Seeg et la mairie de Libreville en partenariat

Le vendredi 9 février dernier, le directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon, Antoine Boo, a décliné au cours d’une séance de travail avec la mairesse de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda à laquelle prenaient part ses adjoints, les conseillers municipaux et quelques directeurs centraux, un plan d’action en matière d’amélioration de la fourniture en eau et en électricité.

Le plan d’action décliné vendredi dernier à l’édile de la commune de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, par le directeur général de la SEEG, Antoine Boo a été établi pour assurer davantage de confort à la population de la capitale gabonaise, notamment en améliorant la fourniture en eau et en électricité. «Nous renforçons le partenariat avec la mairie de Libreville, afin que toutes les fuites d’eau puissent être signalées et réparées en temps utile. De façon à pouvoir faire bénéficier à l’ensemble de la population de l’eau qui est disponible sur la commune de Libreville», a expliqué Antoine Boo.

Ce programme qui se veut une plateforme conjointe visant à apporter des réponses aux préoccupations actuelles des Librevillois en matière d’eau et d’électricité va emmener la SEEG a, entre autres lutter contre les fuites d’eau, mettre en conformité les réseaux ainsi que les branchements dans les quartiers. «Nous allons faire en sorte de répondre aux demandes, à la fois en eau et en électricité, que nous soumettent les populations à travers ces petites extensions», a poursuivi le directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon, qui a placé l’année 2018 sous le signe de l’amélioration de ses services.

Lire aussi >> La SEEG décline son bilan et ses perspectives

Un plan d’action que la SEEG va mettre en oeuvre et qui se greffera aux journées citoyennes observées le premier samedi de chaque mois avec un renforcement de la communication entre elle et la mairie de Libreville, les mairies d’arrondissement, et les chefs de quartiers.

Laissez votre commentaire