Alphonse Louma: «Collez la paix à Jean Rémy Yama!»

Alphonse Louma président de l'ONG Agir pour le Gabon © GMT

La vague de soutiens à Jean Rémy Yama, président de la confédération syndicale de la plus représentative de la Fonction publique gabonaise, Dynamique unitaire (DU) ne cesse de s’agrandir. La dernière en date est celle du président d’Agir pour le Gabon le docteur Alphonse Louma Eyouga, qui a récemment demandé aux autorités judiciaires et policières de  «coller la paix» au leader syndical. 

GABON LIBREVILLE

Dans une publication sur son compte Facebook, cet éminent membre de la société civile a tenu à réagir aux menaces de poursuites judiciaires proférées  par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Justice, Garde des Sceaux Edgard Anicet Mboumbou Miyakou à l’encontre du président de Dynamique unitaire. Il s’est insurgé contre cette attitude de persécution vis à vis des leaders syndicaux. 

Il a pour ce faire estimé que  « Le Gabon devient de plus en plus un état de non-droit, un pays dangereux où de vrais délinquants en col blanc terrorisent de paisibles et honnêtes citoyens ainsi que leurs familles ». Ainsi, face à ce déni de droit de plus en plus fréquent le président d’Agir pour le Gabon a réaffirmé son soutien à la lutte pour le changement et l’alternance. 

Dans la foulée, Alphonse Louma a tenu à apporter son soutien au leader de Dynamique unitaire.   « J’apporte tout mon soutien au camarade Jean Rémy Yama et demande à tous les sécurocrates et aux fous furieux du régime évanescent de Libreville de coller la paix au Président du syndicat Dynamique Unitaire », a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire