Ali Bongo «toujours attendu le 11 novembre à Paris», selon Issoze Ngondet

Emmanuel Issoze Ngondet © D.R

C’est l’assurance donnée par le premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet  lors d’un entretien accordé à l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique. Une sortie qui intervient au moment où le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba est hospitalisé en Arabie saoudite pour une “fatigue sévère” selon le porte parole de la Présidence de la République, et qui suscite des réactions multiformes au sein de l’opinion.

Lors de cet entretien, le chef du gouvernement s’est voulu rassurant quant à l’état de santé d’Ali Bongo. Il a assuré que ce dernier se portait bien et que comme conseillé  par ses médecins, il se reposait. Preuve de la bonne santé du chef de l’Etat, il a fait remarquer que l’agenda présidentiel était maintenu, « L’agenda présidentiel n’a pas changé », a-t-il assuré.

En effet, selon Emmanuel Issoze Ngondet « Le chef de l’État est toujours attendu à Paris » le 11 novembre prochain au Forum sur la Paix où plus de 120 dignitaires étrangers dont 60 chefs d’Etat et de gouvernement représentant les États belligérants de la Grande Guerre, les institutions européennes, les Nations unies et plusieurs autres organisations internationales seront réunis à l’Arc de Triomphe.  

Pour rappel, Ali Bongo Ondimba était arrivé dans la capitale saoudienne le 24 octobre afin de prendre part à une conférence sur les investissements. Attendu à différents panels, il n’avait finalement pas participé à l’événement. L’agence de presse d’État saoudienne, citée par l’AFP, avait annoncé le lendemain que le prince héritier Mohamed Ben Salman avait rendu visite mercredi soir à son homologue gabonais. Les autorités gabonaises avaient évoqué officiellement « une fatigue sévère » qui nécessitait un repos.

Laissez votre commentaire